mercredi 9 juillet 2008

Omniscientificoclasme : 1 - Les langages de programmation

Je hais les omniscientifiques. Ceux qui croient tout savoir avec un aplomb digne de Chuck Norris : "Peu importe tes arguments, ma foi en mon propre savoir leur est supérieure.". Ceux qui gaspillent leur énergie à étaler leurs connaissances incomplètes. Ceux qui promeuvent leur culture et leur expériences seules, snobbant tout ce qui ne fait pas partie du cercle de leur "sélection" d'items de valeur. Ceux qui sont constamment blasés de tout (puisqu'ils l'ont déjà vu, lu ou fait, ou qu'ils connaissaient il y a déjà des lustres).


Les omniscientifiques ne sont pas omniscients : ils croient l'être.

Les omniscientifiques ne sont pas scientifiques : ils veulent l'être.


Il est temps de détruire cette engeance malfaisante. Et pour cela, il existe un moyen simple : détruire leur foi en leur savoir faussement complet. Comment ? En mettant en évidence les "trous", les "hiatus" et autres "manques" à leur connaissance, pour enfin faire renaître l'objectivité, l'humilité et la curiosité dans leur esprit biaisé.

Vous aussi, soutenez l'Omniscientificoclasme !


Allez, après la jolie intro, en avant Guingamp !

VOUS NE CONNAISSEZ PAS
TOUS LES LANGAGES DE PROGRAMMATION :


Vous ne connaissez pas GOTO++

GOTO++ est un langage exotique complètement loufoque. Son paradigme est "orienté goto" (vous avez bien lu !). Le GOTO++ doit son nom à l'instruction GOTOGOTO qui va à une étiquette "au pif" dans une liste donnée... Ses types de variables privilégiés sont les étiquettes, les chances, les pingouins, les troupeaux de pingouins, les bergers et les machines à pingouins. A noter qu'il y a aussi une tortue pour faire du dessin à la Logo.

Vous ne connaissez pas Scratch

Scratch est un langage de programmation développé par le MIT, spécifiquement pour les enfants. Basé sur Squeak (une implémentation dérivée de Smalltalk), il a principalement un but éducatif et est très visuel. Un point intéressant est que le langage est dans la langue maternelle de l'enfant (une vingtaine de langues européennes disponibles selon Wikipedia). Il est aussi assez orienté "multimédia" pour encourager le tout jeune hacker. Une guideline à noter (et approfondir peut-être) également est le principe du "Imagine-Programme-Partage" que l'on retrouve notamment dans Hackety Hack (dont on reparlera sans faute !).

Vous ne connaissez pas Factor

Factor est un langage dynamique basé sur la pile (dans la ligné de Forth donc). Il supporte également l'orientation objet, les macros à la LISP et les continuations. Mais ce n'est pas pour autant un langage exotique : toute plate-forme (sauf Solaris apparemment ?), bindings pour OpenGL, Cocoa, X11 ou Win32, client et serveur web, parser XML et autres, support de plusieurs BDD... Un "vrai" langage donc, encore moins connu que Io... avec un logo classe.

Dans notre lutte objective contre les omniscientifiques, ce n'est qu'une première bataille.
D'autres suivront !


NOTA : les images de cet articles appartiennent à leurs auteurs respectifs (Danil Kryvoruchko pour la première et probablement un propagandiste nord-coréen sans droit d'auteur pour la seconde).

4 commentaires:

Lefty a dit…

Waow!

j'ai pas tout compris, en fait, je n'écoutais pas.

mais j'adhère.

je rajoute dans la nécessaire polyclasie : les "logocrates anémogènes", soit ceux qui appliquent de pseudo-règles pseudo-scientifiques de type souvent financier à de vraies sciences, éventuellement molles, pour soutirer du pognon 1) aux vrais scientifiques de terrain qui leur font confiance (croyant qu'ils savent quelque chose) et 2) à toi, Public, qui n'a pas un rond mais qu'on va bien arriver à pressurer (nous avons des méthodes scientifiques pour ça).

j'invoque Marek Halter, j'invoque Bernard Kouchner...

Sobe a dit…

Nous les briserons tous !

Par MC Hammer et Bob le bricoleur !

omnifrancois a dit…

Pffff. c'est archi connu tout ça! je l'savais déja.

Sobe a dit…

Rhâââ ! Chopons le !!!