mercredi 24 décembre 2008

Sortie de Tabz Converter

Allez hop ! Pour les fêtes, je vous propose une petite application de bureau que j'ai codée récemment : Tabz Converter. Il s'agit d'un petit logiciel libre (licence BSD) avec interface graphique permettant de convertir des partitions musicales au format texte, d'une notation vers une autre. Il est surtout orienté vers les partitions d'harmonicas, ce type d'outil existant déjà pour la plupart des instruments plus répandus (guitare, etc...).


A quoi ça ressemble ? Comment ça marche ?


Il s'agit d'une application toute simple : 2 petites listes déroulantes pour choisir les notations de départ et d'arrivée, à choisir parmi les suivantes :
  • Solfège
  • Notation Américaine
  • Harmonica chromatique (12 trous en Do / accordage standard)
  • Harmonica diatonique (10 trous en Do / accordage Richter standard)
Ensuite, il suffit de taper sa partition dans l'edit box de gauche, appuyer sur "Convert", et le résultat apparaîtra dans l'edit box de gauche (dans laquelle il peut être copié et/ou modifié). La syntaxe pour les partoches est la suivante :







Un petit bouton "Help" permet d'ouvrir une fenêtre d'aide avec le détails des syntaxes utilisées, avec exemples.

Comment l'installer ?


Cette application est basée sur Shoes (et donc implémentée en Ruby) : l'application ne nécessite donc pas d'installation en elle même, cependant pour la faire tourner il faut avoir préalablement installé le programme Shoes. Celui-ci est disponible librement sous la plupart des plates-formes connues à cette adresse :



Tabz Converter lui-même est disponible dans la Shoebox (un répertoire de petites applications pour Shoes - quitte à installer Shoes, essayez en quelques unes, certaines sont très rigolotes...) à cette adresse :



Sous forme de .zip ou .rar. Une fois décompressé, il suffit de lancer le fichier tabz_converter.rb avec Shoes, et l'application se lance (shoes tabz_converter.rb via un terminal sous Windows comme sous Nix).

La suite ?

Je vais tenter d'améliorer ce petit programme régulièrement (l'utilisant moi même de façon conséquente). Parmi les améliorations fortement envisagées pour l'avenir, on peut trouver la prise en compte des altérations pour les harmonicas (overnote, bend, etc...) et un moyen (boutons "+"/"-") de monter/descendre d'une octave sur les partitions où cela est possible (pas pour l'harmonica diatonique donc).

Tout commentaire, suggestion ou rapport de bug est le bienvenu, via cet article, la page de l'application dans la Shoebox voire même par mail (cf. page de profil).

~=o=~

Bonnes fêtes à tous.

4 commentaires:

Miles Davis a dit…

euh, je me posais une question.
malgré l'excellence de l'idée et de la petite app qui fait plaisir, serait-il éventuellement possible d'y inclure un "compteur de mesures", ou quelque chose d'approchant, pour les fans de jazz qui oublient de compter les temps?
(private joke :)

sinon, gros boulot qui sera mis en avant sur les blogs guitaristiques habituels, qui dit harmonica dit blues et qui dit blues dit guitare.

logique?

Sobe a dit…

Bon, quand on est pas foutu de suivre une partoche quand elle dépasse 12 malheureuses mesures, hein !

Non, mais c'est prévu pour la prochaine version...

Lefty a dit…

après un article du BQG sur Grilles, une app guitaristique qui joue sur les transpositions et suite à nos discussions sur les tonalités, une suggestion: un bouzin de transposition, justement, qui te permette de modifier une grille d'accords (/ex C-F-G, on veut jouer en G? eh ben ça devient G-C-D)
voila, voila

Sobe a dit…

Certes,

mais comme je le disais sur le post sus-nommé, il reste un soucis : je ne suis pas sûr d'avoir compris comment fonctionne la transposition (c'est juste +X note pour passer de l'accord A à l'accord B avec X notes d'écart entre ces 2 accords ou pas du tout ?).

Par ailleurs, j'ai commencé à regarder, mais la représentation des accords (dans des carrés scindés) m'est encore un peu... obscure.

Cela dit, ça me parait faisable et intéressant donc je risque fort de m'y pencher, mais je vais avoir besoin de coups de main sur la partie purement "musicologique".